« Haaa encore cette question sur mes défauts ! » peste Marion après un entretien de recrutement, au cours duquel elle ne s’est pas sentie performante. Et oui, la célèbre question « Citez moi trois de vos défauts » a toujours cours chez les recruteurs.

Comment y répondre sans se griller ?

Tout d’abord en évitant les « faux défauts » ou les réponses passe-partout, du style « perfectionniste », « modeste », « impatient », etc …   Plutôt que de vous inventer des défauts pour « lisser » votre profil, n’est-il pas plus pertinent de jouer la carte de la spontanéité et du naturel ? Soyez persuadés que les recruteurs détestent les infos inexactes sur un profil et apprécieront votre sincérité.

 

Personne n’est parfait !

Les points faibles, nous en avons tous. Donc vous en avez également. Ce n’est pas grave. Aucun candidat n’est parfait. Et si jamais vous l’êtes, faites-vous payer royalement ! N’oubliez pas que les entreprises ont tendance à rechercher le mouton à 5 pattes : jeune mais expérimenté, compétent mais peu exigeant en salaire, force de proposition mais qui ne remet jamais en cause ses managers, recherché sur le marché mais fidèle à l’entreprise, … Et puis quoi encore !

Le mouton à 5 pattes n’existant pas, valorisez vous au mieux et adoptez la meilleure stratégie pour contre-argumenter sur vos points faibles. C’est essentiel pour ne pas se laisser déstabiliser et maintenir un niveau de confiance élevé.

Comment faire ? Comme ça :

1 – Identifiez clairement vos défauts en amont des entretiens, et reliez les aux compétences requises par un poste. Par exemple, une offre émise par Danone requiert une bonne connaissance des produits maison. Ce n’est pas votre cas ? Il s’agit donc d’un point faible de votre candidature. Il arrive qu’un candidat n’ait pas de point faible sur une offre, mais c’est assez rare. Ne craignez pas de les assumer, à condition qu’il ne s’agisse pas d’un point TRÈS faible, ou qu’il ne concerne pas une compétence clé de l’offre.

2 – Préparez un plan d’actions à même de vous faire  progresser sur ce point faible. Un plan d’actions avec des objectifs concrets, réalisables, planifiés que vous exposerez au recruteur lors de l’entretien.

Ça peut donner :

● Prendre connaissance de la liste de produits dès la prise de poste
● Contacter les commerciaux pour connaître les points forts des produits, ce que les clients apprécient, les produits concurrents
● Préparer un argumentaire de vente par produit ou me le procurer s’il existe rendre connaissance de la liste de produits dès la prise de poste
● Prendre mes premiers rendez-vous avec des clients dont le chiffre d’affaires est modeste, afin de « me faire la main » sur des enjeux modérés
● Monter en puissance auprès des clients à plus fort enjeu

 

3 – Reconnaissez vos défauts au cours de l’entretien. Inutile de les cacher, votre employeur s’en rendra compte à un

moment ou un autre et votre image en sera dégradée. L’humilité est toujours bien vue.

4 – Ancrer cette contre-argumentation dans votre mémoire et déroulez votre plan d’actions. Vous y ajoutez : « J’ai bien conscience de ne pas être encore prêt sur la connaissance des produits Danone. Cependant, ce plan d’actions me permettra, non seulement de combler une lacune, mais également de développer un point fort dans mes futures activités au sein de Danone. »

Les recruteurs sont sensibles à l’idée qu’un candidat se donne les moyens de réussir, de faire évoluer ses points faibles, de se professionnaliser. En réalité, le recruteur ne cherche pas uniquement à cerner vos défauts et vous éliminer s’ils sont rédhibitoires. Non ! Il cherche à mesurer votre niveau de préparation :

  • Votre professionnalisme d’une part,
  • Votre motivation pour le poste d’autre part, car si vous êtes préparé, vous induisez que vous êtes motivé

Autre exemple de réponse à la question « Quel est votre principal défaut ? »

« Il m’arrive de manquer de rigueur dans l’organisation de mon travail. Conscient de cette petite lacune qui m’a parfois joué des tours, j’ai pris de bonnes résolutions. Ainsi :

J’utilise systématiquement Google Agenda pour planifier mes rendez vous

Je consacre 2h par jour à ma mission la plus importante, sans téléphone et sans regarder ma boite mail, pour optimiser mon efficacité

J’ai adopté un outil de gestion de projet (Trello) pour planifier l’ensemble de mon activité. Qui plus est, cet outil me permet de partager mes réalisations avec mes collègues et donc de gagner un temps précieux

Depuis que j’ai pris ces dispositions, je travaille mieux, plus vite et avec beaucoup moins de stress. Tout en corrigeant mon manque d’organisation initial. »

Vous voulez devenir toujours plus performant en entretiens ? Lisez ...

"Les 6 étapes pour convaincre un recruteur en entretien" d'où s'inspire cet article.

A vous de jouer ! Vous aimez cet article ? Merci de le commenter, le liker, le partager sur les réseaux sociaux. Ça me fait plaisir et m'encourage à vous accompagner toujours plus efficacement dans votre employabilité.